Bonus et malus : comment sont-ils calculés par votre assurance ?

Bonus et malus : comment sont-ils calculés par votre assurance ?

Par -Publié le : 25 août 2023-Catégories : Assurance-
Bonus et malus : comment sont-ils calculés ?

Le monde de l’assurance auto peut parfois sembler complexe, notamment lorsqu’il s’agit de comprendre comment sont calculés les bonus et malus. Ces coefficients ont une influence majeure sur le tarif annuel de votre assurance. Dans cet article, nous allons détailler comment sont établis ces coefficients et leur impact sur votre contrat d’assurance.

Sommaire de l’article

Qu’est-ce que le système de bonus-malus ?

Le principe de base :

Le système de bonus-malus, souvent lié au CRM (Coefficient de Réduction-Majoration), est un mécanisme utilisé par les assurances pour ajuster la prime annuelle d’un conducteur en fonction de son historique d’accident. Autrement dit, plus un conducteur est responsable et évite les accidents, plus il bénéficie d’une réduction sur sa prime. À l’inverse, s’il est responsable de plusieurs sinistres, sa prime risque d’augmenter.

L’importance du coefficient :

À chaque année sans sinistre responsable, le conducteur bénéficie d’une réduction de son coefficient, généralement de 5%. Au maximum, après plusieurs années sans accident, ce coefficient peut atteindre 0,50, soit une réduction de 50% sur le tarif de base de l’assurance. En revanche, après un sinistre responsable, le coefficient est majoré. Cette majoration est généralement de 25% pour le premier sinistre responsable.

Comment est calculé le bonus ?

La méthode de calcul :

Le bonus est calculé sur une base annuelle. Pour chaque année sans sinistre responsable, le coefficient de l’année précédente est multiplié par 0,95. Par exemple, si votre coefficient est de 1 au départ (tarif de base), après une année sans accident, il sera de 0,95. Si la deuxième année est également sans sinistre, le coefficient sera alors de 0,9025 (0,95 x 0,95). Ce système favorise les conducteurs prudents et permet une réduction significative des primes d’assurance au fil des années.

Le plafond de la réduction :

Le bonus a un maximum. Même si vous êtes le conducteur le plus prudent, votre coefficient ne descendra jamais en dessous de 0,50. Cela signifie que la réduction maximale que vous pouvez obtenir est de 50% par rapport au tarif de base de votre assureur.

Comment est calculé le malus ?

La sanction des sinistres responsables :

Après un sinistre responsable, votre coefficient sera majoré. En général, il est multiplié par 1,25 après le premier sinistre. Si vous aviez un coefficient de 0,95 (après une année sans sinistre), il passera à 1,1875. Si un deuxième accident responsable survient la même année, le coefficient sera de nouveau majoré.

Le maximum de la majoration :

Le malus n’est pas infini. Votre coefficient ne peut pas dépasser 3,50, soit une majoration de 250% du tarif de base. Cependant, atteindre ce niveau peut rendre l’assurance de votre véhicule particulièrement onéreuse.

Quels impacts pour les conducteurs et leurs véhicules ?

L’influence sur la prime :

Le bonus-malus a une influence directe sur la prime d’assurance de votre voiture. Si votre coefficient est bas grâce à un bonus, votre prime annuelle sera réduite. À l’inverse, un malus augmentera cette prime. C’est un mécanisme incitatif pour encourager les conducteurs à adopter une conduite prudente.

La relation avec l’assureur :

Les compagnies d’assurances apprécient les conducteurs avec un bon bonus. Un historique sans sinistre responsable peut même vous permettre de négocier des tarifs préférentiels ou des avantages supplémentaires dans votre contrat. À l’inverse, un malus trop élevé peut rendre difficile la recherche d’un assureur prêt à couvrir votre véhicule.

L’effet des sinistres non responsables sur le bonus-malus

Distinction essentielle :

Si vous êtes impliqué dans un accident, mais que vous n’êtes pas jugé responsable, cela n’aura généralement pas d’impact négatif sur votre coefficient. Les assureurs comprennent que certains sinistres sont inévitables et ne pénalisent pas les conducteurs pour des incidents indépendants de leur volonté.

Comment cela affecte la prime :

Bien que les sinistres non responsables n’entraînent pas de malus, ils peuvent néanmoins influencer les tarifs proposés lors du renouvellement de votre contrat, en fonction des politiques de chaque assureur. Il est donc toujours essentiel de signaler tous les incidents à votre assurance, même si vous n’êtes pas en faute.

La remise à zéro du coefficient

Une chance de rédemption :

Si un conducteur subit plusieurs majorations successives en raison de sinistres responsables, son coefficient peut atteindre des sommets. Cependant, après deux années consécutives sans sinistre, le coefficient revient généralement à 1, offrant une sorte de « remise à zéro » pour le conducteur pénalisé.

Le rôle crucial de la période probatoire :

Pour les nouveaux conducteurs, la période probatoire est d’autant plus déterminante. Un jeune conducteur commence généralement avec un coefficient de 1, mais ce dernier peut être majoré plus rapidement en cas de sinistre responsable pendant cette période.

7. Comment les autres facteurs influencent votre prime d’assurance ?

Type de véhicule et usage :

Au-delà du bonus-malus, le type de véhicule que vous conduisez, son âge, sa puissance, ainsi que l’usage que vous en faites (professionnel, privé, mixte) peuvent influencer la prime d’assurance. Un véhicule sportif ou de luxe peut entraîner une prime plus élevée en raison du coût potentiellement élevé des réparations.

Localisation et stationnement :

Votre lieu de résidence et les conditions de stationnement de votre véhicule (garage fermé, parking ouvert ou voie publique) peuvent également jouer un rôle dans le calcul de votre prime. Les zones à forte densité de circulation ou à taux de criminalité élevé peuvent entraîner des primes plus élevées.

Bonus-malus et véhicules écologiques

Des incitations pour une conduite verte :

Face à l’urgence climatique et aux normes environnementales de plus en plus strictes, plusieurs assureurs proposent des réductions spécifiques pour les conducteurs de véhicules écologiques. Que vous conduisiez une voiture électrique ou hybride, vous pourriez bénéficier d’avantages supplémentaires en matière de bonus.

Comment cela influence la prime :

La prime pour ces véhicules tend à être réduite, non seulement à cause de la nature écologique du véhicule, mais aussi parce que ces véhicules présentent souvent moins de risques d’accidents graves en raison de leur limitation de vitesse et de leur technologie avancée.

La protection du bonus : est-ce une bonne idée ?

Le concept derrière la protection :

Certains assureurs offrent ce qu’on appelle une « protection du bonus ». En souscrivant à cette option, même si vous êtes responsable d’un sinistre, votre bonus ne sera pas affecté. Cependant, cette protection a généralement un coût supplémentaire.

Les avantages et inconvénients :

Souscrire à une protection de bonus peut sembler attrayant, en particulier pour ceux qui ont un bonus maximal. Cependant, il est essentiel de peser le coût annuel de cette protection par rapport à la potentielle augmentation de la prime en cas de sinistre responsable. Dans certains cas, il peut être plus économique de ne pas opter pour cette protection.

L’importance de comparer les offres

Variabilité entre les assureurs :

Tous les assureurs n’utilisent pas le même système de bonus-malus ni les mêmes critères de tarification. Certains pourraient être plus cléments après un sinistre responsable, tandis que d’autres pourraient offrir de meilleures réductions pour les conducteurs prudents.

Conseils pour une comparaison efficace :

Il est crucial de comparer régulièrement les offres d’assurance pour s’assurer d’obtenir le meilleur rapport qualité-prix. Utilisez des comparateurs en ligne, lisez les petits caractères, et n’hésitez pas à négocier avec votre assureur actuel ou un nouvel assureur. Rappelez-vous que le coefficient n’est qu’une des nombreuses variables, et qu’un assureur offrant un tarif légèrement supérieur pourrait avoir de meilleures prestations ou un meilleur service client.

En fin de compte, comprendre le système de bonus-malus est essentiel pour tout conducteur souhaitant optimiser son assurance auto. Cependant, il est tout aussi crucial de prendre en compte les autres facteurs qui influencent votre prime et de rester informé des évolutions du marché de l’assurance. Une conduite prudente associée à une recherche approfondie vous garantira les meilleures couvertures au meilleur tarif.

À propos de l'auteur : Clémentine Leroy
Clémentine Leroy
En tant qu'experte en fiscalité et assurance, j'ai travaillé plusieurs années dans des cabinets de conseil, accompagnant des particuliers et des entreprises dans la gestion de leurs obligations fiscales et la souscription d'assurances adaptées. Mon but est de fournir des conseils pratiques et des informations pertinentes pour accompagner mes lecteurs dans leurs démarches fiscales et la gestion de leurs assurances.
Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire